Le mot de la fin: je n’ai pas eu le choix dans la date.

Toutes les bonnes choses ont une fin, malheureusement pour nous l’histoire se termine ici, ou plutôt devrais-je dire, se termine déjà (d’où le titre).

Ci-dessous, j’ai compilé une liste de pour et de contre, de ce que je retiens de cette petite escapade australienne.

POUR

Le paysage

L’Australie est un pays magnifique. Des vues à couper le souffle, une diversité de paysage incroyable (paysages côtiers, plages paradisiaques, mangrove, bush, montagne etc.). Sans parler des animaux, voir des perruches rouges et vertes dans les arbres tous les matins, ça n’a pas de prix. Nous n’avons pas tout vu, bien loin de là. Nous n’avons pas vu le centre rouge, la barrière de corail, et les paysages de la Tasmanie. C’était trop loin, et trop cher pour nous, mais j’espère les voir un jour!

Mateship et laid back lifestyle

En français, « culture de la fraternité et de la détente ». Les australiens sont pour leur grande majorité, des gens toujours souriants, cordiaux (que ce soit le chauffeur de bus, la caissière ou le banquier), assez calmes et détendus. On voit rarement des australiens s’énerver ou s’agacer, même quand le bus a 25mn de retard ou que la caissière ne va pas assez vite. Ça peut paraître bête, mais sortant de Paris, c’est très rafraîchissant d’avoir des visages calmes et souriants à longueur de journée.

Le concept de mateship ou « fraternité », c’est le fait d’être toujours prêt à s’entraider, et effectivement là-dessus, aucun doute les australiens sont plutôt bons.

La bouffe

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, on mange très bien en Australie, surtout les plats asiatiques. C’est vrai, il y a très peu de plats typiquement australiens, mais en revanche ils cuisinent très bien ce qui vient d’ailleurs! La plupart des fruits et légumes proviennent d’Australie et sont produits localement. La viande est particulièrement bonne et pas trop chère.

Les plans pas cher

Ici il y a une franchise de boutique qui s’appelle Vinnies, qui est l’équivalent d’Emmaus, mais en moins cher et en mieux. Les australiens ont tendance à beaucoup acheter, mais aussi à beaucoup donner. On peut trouver dans ces boutiques des tshirts de marque à 5e, chose impensable ailleurs. J’ai moi-même acheté une bien mignonne paire de boucles d’oreilles en parfait état pour 2e, et Antoine un short en jean Everlast neuf pour 5e. En dehors de Vinnies, il y a des grands magasins (K-Mart et Target) qui stockent de tout, des vêtements aux poêles à frire en passant par de l’huile de vidange et des tenues de plongées. Ces énormes magasins pratiquent des prix très bas par rapport aux standards australiens. Malheureusement la qualité n’y est pas toujours.

CONTRE

Le racisme

Le racisme ici est une autre paire de manche qu’en France. On se dit impunément anti-musulman ou anti-asiatique, on se tatoue le drapeau de l’Australie à tout bout de champ (j’avais un collègue qui avait sur les avants bras un tatouage marqué « Aussie Pride » avec le drapeau de l’Australie, l’équivalent de notre « France Aux Français ») et on hésite pas à insulter les étrangers. Mon cher et tendre s’est ainsi fait dire « Retourne chez toi putain de français ». Le collègue que j’évoquais m’a dit qu’il n’aimait pas aller faire ses courses au centre commercial à côté de chez moi parce qu’il y avait trop de « niakoués »(sic!) et qu’il vivait plus loin en banlieue, loin des « musulmans qui foutent le bordel et qui nous forcent à manger sans porc ».

Un collègue d’Antoine – assez dégueulasse par ailleurs, qui pète et rote sans arrêt sans jamais s’excuser bien sûr – a également dit de notre quartier qu’il était « sale et qu’il y avait trop de bronzés ». Ou encore un autre qui se fout ouvertement des chinois en les imitant et en ajoutant un sympathique  » Fucking Chinese! »

Régulièrement, le premier ministre Tony Abbott évoque les indonésiens qui arrivent par bateau et qu’il faut renvoyer chez eux; ces bateaux d’immigrants se retrouvent face à des militaires australiens lourdement armés qui n’hésitent pas à tirer dans l’eau pour leur faire peur. Il y a également des camps d’Afghans, où les immigrés arrivés illégalement en Australie sont parqués pour une durée indéterminée. Je tiens cela de mon ancienne colocataire, qui a été prof d’anglais dans un de ces camps pendant 2 ans, et qui est en train d’écrire un bouquin là-dessus (conditions d’arrivée, condition de vie dans les camps – autant vous dire qu’elle ne va pas se faire des amis).

Voilà la situation ici. Pour rappel, 1/4 de la population australienne est asiatique, 10% d’irlandais, 8% d’anglais et 15% d’autres pays. On arrive donc à plus de 50% de « gens d’ailleurs ». Ajoutez à cela 4 millions de PVTistes, ça vous donne une bonne idée de la diversité culturelle en Australie.

Le coût de la vie

La vie est horriblement chère sur Sydney, et ce dans presque tous les domaines. Quelques chiffres pour vous donner une idée:

Loyer mensuel pour une chambre d’environ 12-13 m² en zone industrielle: 900e

Courses pour deux semaines pour deux: 100e ( grosso modo: pâtes, riz, légumes,  un poil de viande, yaourt et jus de fruit)

Carte de transport mensuelle: 150e (ne couvrant que la zone 1, sinon c’est 180e)

Internet tout illimité + téléphone + tv : 80e par mois (pour le moins cher)

Un kilo de roquefort AOP : 70e

Une paire de ballerine classique dans un magasin indépendant : 100e (par classique j’entends faite en Chine, pas en cuir,  sans fioriture, noire)

Vous comprenez qu’à ce rythme là, mieux vaut avoir un (TRES) bon salaire. Alors il vrai qu’au vu du smic australien (environ 2200e par mois), effectivement on vit correctement. Ce qui nous amène au troisième point:

Le « mauvais visa » et la recherche d’emploi

Comme dit plus haut, ici on aime pas trop les français, grâce à la formidable réputation que nous ont forgés les connards de backpackers qui volent dans les supermarchés, fraudent dans les transports, se bourrent la gueule en insultant les flics. Merci, merci beaucoup. Parce que l’Australien moyen en général, il s’en fout un peu que tu sois danois, grec ou français (du moment que tu es blanc…….). En dehors des backpackers, on a une réputation de gens chics, la langue française est toujours estimée comme une jolie langue, et fait l’objet de festivals réguliers.

Quel rapport entre ces jeunes en vans et nous? Nous avons le même VISA. Et voilà le problème. Working Holiday Visa = branleur = parti dans 2 jours = j’en veux pas. Je me suis fait refuser 3 emplois à cause du visa. Des bons emplois.

Je n’ai pas postulé à 10 emplois, ni même 20, mais bien à une centaine d’annonces, et distribué environ 40 cvs en main propre. Oui mais voilà, je n’ai pas le bon visa. Et autre souci, c’est le début de la crise ici.

La crise

Ici, l’économie tourne principalement grâce aux mines. Les ressources naturelles sont inestimables: pétrole, or, diamants et pierres précieuses, charbon, cuivre et surtout, uranium. Mais voilà, il y environ 6-8 mois (pas de pot hein, juste quand on est arrivés), l’économie de la Chine a ralenti. La Chine est le premier partenaire commercial de l’Australie pour les minerais. Qui dit économie qui ralentit, dit moins d’exportation, dit… mines qui ferment et avec 1000-1500 personnes à chaque fois licenciées. Et ce depuis 6 mois. Ces australiens retournent sur le marché de l’emploi, et occupent les petits emplois habituellement occupés par les backpackers. Ajoutez à celui une affluence exceptionnelle de WHV (environ 4 millions pour 2013), on comprend pourquoi il est difficile de trouver du travail.

Enfin, il faut parler du fameux fruit picking. Le fruitpicking est désormais une arnaque. Pourquoi? Les gens sont payés au rendement, mais les seaux sont aussi mal payés. Certains sont payés 25 dollars par jour (environ 20e). Vous trouvez ça normal? Ça ne l’est pas. Qui plus est, les taïwanais (aussi dans l’accord du WHV )sont extrêmement organisés: ils débarquent à 10 dans une ferme en présentant une équipe pleine, et ne laissent que les miettes aux backpackers individuels. Voilà pourquoi même le fruit picking, ça peut être difficile.

Nous ne l’avons pas testé, car pas de van, ni d’argent pour acheter un van d’ailleurs.

Voilà, donc je conclus ce dernier post sur une note un peu amère. Je suis triste de devoir partir, je suis triste d’avoir échoué. J’aurais voulu voyager et visiter ce magnifique pays. Peut-être une prochaine fois.

Lady Robinsons Beach et Dolls Point

Pour une fois nous nous sommes dirigés  vers le sud de Sydney, pour découvrir un coin où on était pas encore allés. Le bled s’appelle « Sans Souci », comme en français! La plage est différente des plages de Sydney, dans le sens où elle n’est pas encaissée entre deux falaises, mais s’étend sur plusieurs kilomètres, et surtout sans une vague, ce qui est plutôt exceptionnel.

Lady Robinsons’ Beach

Botany Bay, Maison, Jambes 102-0001 Botany Bay, Maison, Jambes 092-0001 Botany Bay, Maison, Jambes 005-0001

Cet endroit est apparemment un lieu de séjour des poissons-raies. Régulièrement, il y a des espaces avec des filets, probablement pour pouvoir nager sans se faire surprendre par ces habitants aquatiques.

Botany Bay, Maison, Jambes 084-0001

Problème, si on marche sur une raie, on se fait piquer, et ça peut faire très mal! Mais bon, on n’en a pas croisé en 2h de marche. Parcontre on a croisé ce que j’appèlerais  des « cafards de sable », dans des petits rochers. Miam Miam.

Botany Bay, Maison, Jambes 067-0001 Botany Bay, Maison, Jambes 066-0001

Botany Bay, Maison, Jambes 015-0001

Au bout de cette jolie plage, il y a Dolls Point, un petit coin de paradis (encore un!). La première fois qu’on y est allés, je n’avais pas pris mon maillot de bain (pas vraiment en forme), mais quand j’ai senti à quel point l’eau était chaude, et qu’on pouvait s’allonger à quelques mètres dans l’eau sans se faire emporter, j’ai regretté…Du coup on y est retournés le lendemain, et j’ai kiffé!

Botany Bay, Maison, Jambes 036-0001 Botany Bay, Maison, Jambes 101-0001

Et puis il a fallu partir.

Botany Bay, Maison, Jambes 144-0001

Nouvel An Chinois à Sydney

La communauté asiatique représente environ 20% de la population de Sydney.Le nouvel an chinois est donc un évènement important à Sydney, que nous ne voulions pas manquer.

Les festivités ont commencé il y a deux semaines, avec des concerts et des dégustations de « dim sum » et « yum cha » (raviolis vapeurs et soupes chinoises). Nous avons vu un groupe de break dance hong kongais, plutôt surprenant mais vraiment sympa, un petit lien youtube pour ceux que ça intéresse:

Compartimentalized

Ensuite, il y a eu un.. comment dire… un Johnny vietnamien qui chante faux et ses « amis » qui n’étaient absolument pas coordonnés, qui ont fait une reprise de « Final Count Down » au synthé. Une expérience… originale hahaha! Antoine a pu prendre une photo correcte, ci -dessous:

Sydney Chinese festival et autres 005-0001

Une semaine plus tard, il y avait la parade du Nouvel An Chinois, en plein centre-ville. La parade a bloqué la majeure partie de Georges Street ( équivalent des Champs Elysées ici). C’était un festival de couleurs, de danseurs, de musique assourdissante (pour éloigner les esprits malveillants dans la culture chinoise), vraiment top. Quelques photos encore:

Sydney February 2014 074-0001 Sydney February 2014 073-0001 Sydney February 2014 070-0001 Sydney February 2014 044-0001 Sydney February 2014 169-0001

J’ai bien kiffé la poule ;D

Sydney February 2014 138-0001 Sydney February 2014 116-0001 Sydney February 2014 100-0001 Sydney February 2014 094-0001 Sydney February 2014 090-0001 Sydney February 2014 089-0001 Sydney February 2014 088-0001

Voilà!

Hermitage Foreshore Track à Rose Bay

Récemment j’ai eu des petits soucis de santé, du coup on s’est un peu calmés sur les randos. Mais comme je ne supporte pas de rester à la maison (et Antoine non plus), on a cherché à faire des marches tranquilles. C’est comme ça qu’on a trouvé cette superbe balade, à moins d’une heure du centre de Sydney.

Cette balade est à flanc de falaise, avec quelques détours dans une végétation côtière et forestière. On y croise des toutes petites plages environ tous les quarts d’heure, tantôt bondées, tantôt désertes.

Ci-dessous, une petite fille de pas plus de 10 ans, qui saute d’un plateau rocheux pour atterrir dans la mer, environ 5 ou 6 mètres plus bas. Son papa était en train de bricoler une échelle pour aller à la plage en-dessous. Un peu choquée, mais la gamine avait l’air d’avoir l’habitude…

Sydney Chinese festival et autres 119-0001 Sydney Chinese festival et autres 120-0001

Quelques photos de la marche:

Sydney Chinese festival et autres 153-0001 Sydney Chinese festival et autres 167-0001 Sydney Chinese festival et autres 178-0001 Sydney Chinese festival et autres 185-0001 Sydney Chinese festival et autres 066-0001 Sydney Chinese festival et autres 077-0001 Sydney Chinese festival et autres 081-0001 Sydney Chinese festival et autres 104-0001 Sydney Chinese festival et autres 109-0001

Au final, on a marché 2h30, absolument magnifique.

Et puis il y a eu CES (oui je dis bien CES) araignées, absolument… dégueulasses. Pour info,impossible de trouver de quelle araignée il s’agit, pas trouvé sur le net. Ce qui s’en rapproche le plus serait l’Orb Weaver, mais elle est censée avoir un abdomen plus ou moins gris, alors qu’ici il était noir.

Sydney Chinese festival et autres 129-0001 Sydney Chinese festival et autres 136-0001 Sydney Chinese festival et autres 141-0001

Une jolie photo pour vous remettre de vos émotions – mr.teddybear, merciii🙂

Sydney Chinese festival et autres 096-0001

Prince Henry Cliff Walk dans les Blue Mountains

C’est une balade qui nous faisait envie depuis fort longtemps, depuis qu’on est arrivés en fait. Le souci, c’est qu’il faut 3h pour y aller, et il faut être sûr qu’il fait beau!

Je tiens à préciser qu’ici 3h de trajet, c’est rien du tout, d’ailleurs le réseau de transport de Sydney va même au-delà des Blue Mountains. Et enfin, pour relativiser les distances, l’Etat dans lequel nous résidons, le New South Wales, fait une fois et demie la France. Voilà pour les précisions.

Donc on est partis à 6h30 du matin, et nous sommes arrivés à 9h30 à Katoomba, une petite ville de montagne fort charmante. On s’est posés histoire de manger un truc, puis on s’est mis en route.

La rando était superbe, on avait droit à des points de vues toutes les 15mn!

Un résumé en photo:

Sydney - Blue Mountains 099-0001 Sydney - Blue Mountains 081-0001 Sydney - Blue Mountains 077-0001 Sydney - Blue Mountains 061-0001

Les « Three Sisters » vues du « Echo Point », le point de vue le plus connu du coin:

Sydney - Blue Mountains 253-0001 Sydney - Blue Mountains 244-0001

Un peu plus loin sur la rando, un très beau point de vue sur toute la vallée

Sydney - Blue Mountains 198-0001 Sydney - Blue Mountains 199-0001

Sydney - Blue Mountains 192-0001

Des petites fleurs le long du chemin et une copine araignée qui s’est fait bouffer l’abdomen (bon appétit)

Sydney - Blue Mountains 232-0001 Sydney - Blue Mountains 212-0001 Sydney - Blue Mountains 414-0001

Leura Cascades

Sydney - Blue Mountains 441-0001

La fin de la rando était plus difficile, et en cours de rénovation. Là on s’est tapé environ 15 bonnes minutes à grimper des marches tantôt en bois, tantôt en pierre le tout sous 35°C. Aïe.

Sydney - Blue Mountains 504-0001 Sydney - Blue Mountains 506-0001

Et enfin, le dernier point de vue: Olympian Look Out, un plateau rocheux

Sydney - Blue Mountains 483-0001

Et donc après ces 5h de marche… Il a fallu retourner à une gare. Problème, on ne savait pas où était la gare la plus proche, et on était presque à court d’eau (en même temps par 35 degrés, 4 litres d’eau ça part vite). Je me suis arrêtée à Leurella, un obscur musée de jouets et de trains dans une vieille maison.

C’était TROP bizarre, mais une petite dame russe  bien gentille nous a accueilli, et nous a rempli notre bouteille. On a remarché encore 30mn sous un soleil de plomb, et on a retrouvé la gare.

Sydney - Blue Mountains 537-0001

 

Cette rando n’a pas l’air très connue, et pourtant, elle vaut vraiment le détour.

Bundeena – The Coast Walk

Conseillée par notre coloc Charlotte ( qui est depuis retournée en France, coucou Charlotte!), on s’est dit qu’on allait explorer ce petit bout de parc national. Bundeena est une petite ville coincée au sud du Royal National Park. Elle est accessible en voiture, si on en a une, mais elle est aussi accessible par ferry! Bon alors le ferry… Disons plutôt un petit bateau vert et jaune, c’est plus correct.

La petite balade en ferry:

Sydney January 2014 103-0001 Sydney January 2014 100-0001 Sydney January 2014 087-0001

Et ça c’était sur la porte de la cabine du capitaine🙂 (traduction: Personne n’est parfait excepté le Capitaine)

Sydney January 2014 116-0001

Après avoir marché environ 20mn, on a trouvé l’entrée de la rando que l’on voulait faire. Problème, au bout d’une dizaine de minute, on s’est retrouvés envahis de végétation, et apparemment la rando continuait comme ça pendant 35 mn… Je ne me voyais pas refaire le même périple qu’à Ku Ring Gai, du coup on a rebroussé chemin, et suivi une pancarte qui indiquait « Coast Walk ».

?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Grand bien nous en a pris! C’était en fait une marche à flanc de falaise la plupart du temps, avec quelques sentiers un peu plus enfoncés, mais toujours avec une végétation côtière, c’est à dire des buissons bas, des petits pins maritimes, et des minuscules fleurs toutes jolies (un peu type bruyère, mais dans des tons orangés).

???????????????????????????????

Sur un des plateaux rocheux, les rochers en contrebas étaient sculptés par la mer. J’ai lu que cet endroit s’appelait « Wedding Cake », autrement « Gâteau de mariage ». Et on comprend pourquoi, quand on voit ces « couches » blanches.

Sydney January 2014 240-0001

Le point de vue au-dessus du Wedding Cake:

???????????????????????????????

Au bout d’une heure et demi de marche, on a croisé un ranger:

Sydney January 2014 210-0001

(pas Chuck Norris malheureusement), très gentil, qui nous a dit que si on continuait encore une heure, on allait tomber sur une immense plage, mais dangereuse (fort courants, et ça rigole pas ici), puis une petite plage accessible où nous pourrions nous baigner! Ni une ni deux, on s’est remis en route. Et franchement, ça valait le coup!!

Petites photos de l’heure et demie de marche:

Sydney January 2014 255-0001 Sydney January 2014 223-0001 Sydney January 2014 215-0001

L’avantage d’avoir des chaussures roses, ça attire les papillons! Mais ça attire les sangsues aussi …

Sydney January 2014 193-0001 Sydney January 2014 174-0001 Sydney January 2014 168-0001

La première plage qui s’appelle Marley Beach (la dangereuse), puis le petit sentier qui relie les deux plages

Sydney January 2014 288-0001  Sydney January 2014 280-0001

Le petit sentier:

Sydney January 2014 294-0001

Et la fabuleuse mini plage Little Marley, avec moins de 10 personnes…

???????????????????????????????Sydney January 2014 301-0001 Sydney January 2014 338-0001

Et ceci n’est pas une vieille capote, mais bien un méduse blue bottle.

Sydney January 2014 306-0001

J’ai trouvé ça sur la plage, on dirait des pignons incrustés dans des roses des sables. Il y en avait vraiment partout.

Sydney January 2014 285-0001

Bon c’est bien joli d’arriver à la plage mais après… eh bah il faut revenir au ferry! Donc c’était reparti pour 1h30 de marche dans l’autre sens. On a croisé un petit lézard (taille française) bien mignon!

Sydney January 2014 379-0001

Voilà pour Bundeena!

The Great North Walk

La Great North Walk est une balade qui totalise 253 km, qui relie Sydney à Newcastle, une ville plus au nord du New South Wales (l’état dans lequel je suis actuellement). Bon on a pas fait les 253 km, loin de là! On a du en faire environ une vingtaine de km, en deux fois.

C’est une très jolie balade, surtout les passages dans la mangrove:

Sydney + Melbourne 14-10-2013 053-0001 Sydney + Melbourne 14-10-2013 059-0001

Après on passait dans des petits chemins plus en hauteur sur des plateaux rocheux.

Sydney + Melbourne 14-10-2013 072-0001 Sydney + Melbourne 14-10-2013 006-0001 Sydney + Melbourne 14-10-2013 018-0001 Sydney + Melbourne 14-10-2013 027-0001 Sydney + Melbourne 14-10-2013 031-0001

Encore la mangrove, je m’en lasse pas!

Sydney + Melbourne 14-10-2013 032-0001 Sydney + Melbourne 14-10-2013 039-0001